La chirurgie esthétique en France

Enlever un peu de graisse du ventre et des hanches et la déplacer vers le décolleté pour avoir une poitrine plus prospère : un rêve qui pour beaucoup de femmes devient réalité. Cette intervention, appelée lipofilling mammaire ou lipostructure, est de plus en plus populaire dans le monde de la chirurgie esthétique, y compris en Italie. Le dernier signal positif à l’égard de cette technique provient de la chirurgie esthétique et chirurgie plastique à la française.

Reconstructrice et esthétique

Lors d’un récent Congrès médical, l’intervention a été dédouané en exprimant un avis favorable. “Si auparavant, il y avait quelque uns qui étaient plutôt sceptique quant à l’auto-transplantation de graisse pour l’augmentation mammaire. Ils ont tous plutôt révisés leur position.
Lors du dernier congrès, il a été affirmé que “la technique de transfert de graisse dans les seins est actuellement une technique à laquelle il faut reconnaître une grande efficacité” et l’a indiquée comme “une alternative éventuelle à l’utilisation de prothèses traditionnelles”, tout en suggérant un suivi attentif des cas traités.
À la suite du scandale Pip, celui des implants remplis de silicone industriel par la société française Poly Implant Prothèse, les craintes des patientes concernant la chirurgie d’augmentation mammaire se sont accrues. “Cela a poussé les médecins à reconsidérer les solutions existantes et à se tourner vers des techniques alternatives pour augmenter le volume des seins ou corriger d’éventuelles asymétries : parmi celles-ci, la plus convaincante s’est avérée être le transfert de graisse”.

Des experts de part le monde

Si les collègues d’outre-Alpes ont essentiellement donné le feu vert au traitement, la position exprimée par certaine association est prudente : “La lipostructure du sein est aujourd’hui une intervention assez courante en Italie et les réactions que nous avons sont très positives – dit un des présidents . Il existe des études qui confirment le bien-fondé de ce type d’intervention en cas de reconstruction : les résultats des traitements de mastoplastie reconstructive avec lipofilling après une ablation du sein pour cancer ont été suivis pendant plus de dix ans et les résultats sont réconfortants. Dans le domaine purement esthétique, en revanche, nous attendons des études cliniques qui sont encore en cours. Il faut du temps pour tirer des conclusions définitives”, déclare un expert. “Nous parlons d’un type d’intervention qui n’a pas fourni d’éléments de danger jusqu’à présent. Et si cela devait être définitivement confirmé, nous serions face à une nouvelle possibilité, à considérer dans de nombreux cas comme une alternative à l’augmentation mammaire plus traditionnelle”.

La lipostructure et ses avantages :

La procédure de lipostructure des seins présente plusieurs aspects avantageux. Tout d’abord, il ne s’agit pas d’implanter un corps extérieur, même biocompatible, comme c’est le cas pour les implants. Il n’y a donc aucun risque de rejet ou de contraction capsulaire. En outre, il n’y a pas de cicatrices, puisque la graisse, traitée de manière appropriée après avoir été prélevée dans d’autres parties du corps, est injectée avec des perforations et les trous disparaissent en peu de temps sans laisser de traces. Même le parcours est beaucoup plus doux que l’insertion d’une prothèse. “Il est toutefois nécessaire”, souligne cet expert “que le traitement soit pratiqué d’une manière conforme aux données et aux protocoles vérifiés de la science et qu’il soit réalisé dans un cadre chirurgical, par un chirurgien plasticien ou un chirurgien spécifiquement formé pour pratiquer cette procédure”. La pratique de cette technique en dehors de ce cadre chirurgical doit être considérée comme dangereuse pour les patients.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code