La chirurgie esthétique : quand l’aide est plus psychologique que physique.

D’abord chez le psychologue puis chez le chirurgien esthétique : la chirurgie esthétique est souvent plus une aide psychologique que physique.
Le recours à la chirurgie esthétique est parfois plus un problème psychologique que physique. C’est précisément pour cette raison que, pour un choix éclairé, les tendances de 2019 conseillent de se tourner d’abord vers un psychothérapeute, puis vers le chirurgien esthétique.
Être capable de comprendre quelles sont les motivations profondes du désir d’effectuer des changements sur son corps est fondamental pour le succès même du traitement ou de l’intervention. Sur les pages de tous les journaux a été publié la proposition du président de l’Ordre des psychologues: “La consultation psychologique est une partie intégrante du parcours dans une chirurgie plastique, parce que tous les changements majeurs du corps affectent la psyché. L’évaluation psychologique devrait donc être obligatoire. Notre intervention est nécessaire non seulement en chirurgie plastique, mais aussi dans les salons de tatouage, pour écouter et conseiller, par exemple, les personnes qui se font tatouer le visage ou couvrent la majeure partie de leur corps, ou chez le dentiste face à des demandes de modification de leurs dents à la manière d’un vampire”.

LES MÉDECINS REFUSANT D’OPÉRER AUGMENTENT

La première et importante nouvelle de 2019 est le nombre de chirurgiens qui, de plus en plus, décident de ne pas opérer. Un chef de la division de la chirurgie plastique, esthétique et reconstructive de l’Institut suisse de neuro-traumatologie, a déclaré : “La nécessité de proposer aux patients l’aide d’un spécialiste en psychologie clinique se pose dans des cas particuliers mais nombreux. Si nombreux qu’ils méritent l’attention”.
Les patients trop jeunes ou les demandes qui découlent de graves difficultés dans les relations sociales ou de problèmes liés à la sphère privée nécessitent un soutien psychologique. C’est pourquoi dans certains cas, de plus en plus nombreux selon les données, avant de donner rendez-vous au patient au bloc opératoire, le chirurgien esthétique aura la possibilité de consulter le psychologue. “Le chirurgien plasticien est avant tout un confident – poursuit – et dans les cabinets viennent des gens de toutes sortes, avec des vies différentes, voire des expériences fortes. Les cas dans lesquels le psychologue est le plus nécessaire sont ceux où il y a un très jeune patient potentiel, surtout s’il y a une mère forte et autoritaire à proximité. Et comme la chirurgie esthétique change la vie, mais qu’elle peut aussi le faire pour le pire, si vous n’êtes pas totalement convaincu de vouloir changer, il vaut mieux renoncer. Le chirurgien esthétique doit également savoir dire non”.

TOUTE L’ACTUALITÉ DE L’ACIDE HYALURONIQUE

Il s’agit du produit de comblement le plus populaire, mais pour obtenir le meilleur effet, il est préférable de le combiner avec des traitements de biostimulation. D’abord les produits de comblement, ensuite la toxine botulique, puis la revitalisation de la peau : c’est le classement des traitements esthétiques les plus demandés en 2018 et, en 2019, la tendance n’a pas changé. “Et, parmi les produits de comblement, ceux à base d’acide hyaluronique sont clairement en tête”, précise le professeur, président de la Société suisse de médecine avec une adresse esthétique. “La raison de ce succès ? Au fil des ans, de grands progrès ont été réalisés en ce qui concerne la qualité du matériau et des dispositifs permettant de l’insérer. Ainsi, s’il est réalisé par des mains expertes, ce traitement peu invasif peut donner des résultats esthétiques vraiment remarquables. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une solution temporaire : c’est un produit de comblement temporaire (il se résorbe en 6 mois environ) qui n’agit pas sur les causes du relâchement cutané, à savoir la perte de collagène et d’élastine. C’est pourquoi elle est de plus en plus souvent associée à la biostimulation cutanée, avec des injections de substances revitalisantes choisies au cas par cas, qui redonnent du soutien à la matrice cutanée : elles sont plus longues à agir (les résultats sont visibles en 30-60 jours), mais elles ralentissent réellement le vieillissement”.

LIPOFILLING : QU’EST-CE QUE C’EST ET POUR QUI EST-CE INDIQUÉ ?

Le lipofilling est généralement demandé par les femmes qui souhaitent volumiser les seins, mais aussi les fesses et les mollets de manière naturelle. Il sert également à repulper certaines zones du visage comme les pommettes, les joues, le menton ou les lèvres. Également connu sous le nom de chirurgie de lipofilling, le lipofilling implique l’aspiration d’une quantité de graisse dans une zone donneuse et la transplantation ultérieure de cette même graisse dans une autre zone vidée. Elle vise à corriger un profil corporel altéré par l’âge avancé, le stress, l’échec des régimes amaigrissants, la perte excessive de poids ou l’exposition continue aux rayons UV solaires ou artificiels.
Ce qui change, c’est la substance qui est inoculée :
Alors que dans les produits de comblement courants, l’acide hyaluronique et le collagène sont les substances de remplissage, le lipofilling utilise du tissu adipeux prélevé directement dans le corps du patient. Le risque d’intolérance/réaction à la substance inoculée est donc réduit. De plus, alors que les produits de comblement à base d’acide hyaluronique et de collagène sont totalement résorbables (l’effet de rajeunissement s’estompe 3 à 12 mois après le traitement), le lipofilling peut être considéré comme un traitement semi-permanent. En fait, seul un pourcentage de la graisse transplantée est réabsorbé : la majeure partie reste. Pour cette raison, la femme qui subit un lipofilling s’attend à un remodelage durable et stable dans le temps. Toutefois, pour obtenir un effet maximal, on estime qu’il est nécessaire de subir trois procédures de lipofilling, à 6 mois d’intervalle.

CODES MD : LE NOUVEAU LIFTING BRÉSILIEN

Le lifting classique a été supplanté, le nouveau lifting brésilien sans recours à une chirurgie invasive. Ce traitement améliore les défauts du visage des femmes et des hommes. Les rides du visage sont traitées en fonction des besoins réels des personnes concernées, elles ne sont pas comblées par des produits de remplissage, mais une étude est réalisée sur l’ensemble du visage. Le patient est au centre d’une approche statique et dynamique des rides et des volumes de son visage, cette analyse apportera le plan de traitement. La technique des codes MD a été conçue par un célèbre chirurgien plasticien brésilien.
75 points d’injection précis ont été définis par les données anatomiques et chirurgicales des différents compartiments du visage en tenant compte des reliefs osseux, des compartiments graisseux, des structures nerveuses et vasculaires. Chaque point d’injection fera l’objet d’une approche différente. Il a pour objectif d’accompagner les changements du visage en effaçant les signes liés à l’âge grâce à des injections plus précises, plus discrètes et plus efficaces utilisant des produits injectables de dernière génération. C’est est un traitement esthétique révolutionnaire qui change totalement la façon de concevoir le rajeunissement du visage. Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de subir une intervention chirurgicale au scalpel pour retrouver une apparence jeune. De plus, grâce à la méthode, l’effet de lifting gênant qui fait que tous les visages se ressemblent disparaît. Aujourd’hui, vous pouvez rajeunir tout en conservant votre identité d’origine. voir https://www.belle-fontaine.ch/fr/ pour en savoir plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code